Je ne sais pas qui je suis et encore moins ce que je veux faire

Dernière mise à jour : 15 juin

Cela m’arrive parfois de rencontrer des personnes qui ne savent pas ce qu’elles ont envie de faire. Elle ne l’ont jamais su. Elle ont souvent fait ce que l’on attendait d’elles, leurs parents, leurs chefs. Par habitude, elles ont tout fait à la perfection, toujours pour les autres, pour ne pas décevoir, pour se sentir reconnues. A force de ne pas s’écouter, elles ont oublié qui elles étaient. Elles croient qu’elles n’ont pas d’envie, pas d’idée, pas de projet. Elles pensent que tout est flou pour elles, qu’elles ne savent pas qui elles sont, ni ce qu’elles veulent faire. Peut-être.

A force de ne pas s’écouter, de coller aux attentes des autres, elles s’aperçoivent qu’elles ont mis de côté une partie d’elles même. Par peur d’être rejetée, de décevoir, de ne pas être aimées, elles ont adopté une attitude hyper adaptée en toute circonstance. Elles n’ont pas l’habitude de faire ce qui leur convient, alors logiquement, elles ne savent pas ce qui leur convient.

Elles passent alors en revue des tas d’idées de métiers, l’une, l’autre, et ça ne les éclaire pas toujours. Elles cherchent dans une direction, se renseignent, puis elles se découragent et cherchent dans une autre. Cette étape de l’exploration est souvent déstabilisante, on peut avoir l’impression de tourner en rond, de ne pas avancer.

Peut-être faut-il se perdre d’abord, pour pouvoir mieux se trouver ? Ce qui est sûr, c’est qu’il est important de prendre le temps de connaître ses besoins, pour faire de bons choix.

Si vous êtes dans le flou sur votre avenir professionnel, participez à notre atelier «Aligner sa vie pro avec ses besoins » et partez à la découverte de vous-même, ça en vaut la peine !




27 vues0 commentaire