Avoir moins peur du regard des autres

Pour avancer, il est souvent nécessaire de se détacher du regard des autres et de s'écouter davantage.

 

Capucine anticipe toujours ce que pourraient penser les autres et cela révèle ses peurs et ses croyances limitantes.


Quand le doute empêche d’avancer


Elle souhaite découvrir de nouveaux horizons professionnels, mais elle a peur d’annoncer à sa famille qu’elle souhaite se reconvertir. Capucine perd une énergie folle à cacher ses ambitions d’évolutions.


Ses doutes la tourmentent, ils reflètent le regard qu’elle porte sur elle-même et son rapport à ses projets. Elle crée des scénarios, imagine le pire, des réactions dramatiques de la part de son entourage. Elle craint qu’un monticule de questions et de remarques ne déferle.


Pourtant au fond d’elle, elle sait qu’elle ne peut pas être certaine de la réaction d’autrui et qu'après tout, les sentiments des autres quant à ses décisions leur appartiennent. Elle doit en faire abstraction si elle veut avancer .

Et vous ? Vous ne souhaitez pas passer votre vie à essayer de faire plaisir aux autres sans tenir compte de ce qui vous fait plaisir à vous n’est-ce pas ?


Prendre le risque de déplaire


Sachez que peu importe ce que vous ferez, vous n’obtiendrez jamais l’unanimité. Et c’est d’ailleurs une bonne chose car vous ne tomberez jamais dans l’aveuglement. Parler à des personnes va vous permettre de gagner en clarté, prendre du recul et de décider.


Et si vous appréhendez les réactions négatives, vous pouvez toujours commencer par en parler à une personne bienveillante ou à un tiers neutre.


Tâchez de stopper toute pensée négative sur vous-même. Soyez au contraire conscient de vos réussites et qualités et découvrez qu’elles ont le droit de résister au jugement de l’autre. Enfin, ne craignez plus de déplaire. C'est ainsi que le regard de l'autre n'affectera plus votre estime de vous-même et vos choix.


Assumer sa singularité


Ce n’est pas en essayant de rentrer dans le rang ou encore de faire comme votre famille ou vos amis que vous serez plus aimé.e ou moins jugé.e, et ceci ne risque au contraire que d’augmenter la pression que vous ressentirez au quotidien. Apprenez à être vous-même, tout en étant à l’écoute des autres, c’est ainsi faire la différence entre prendre en compte l’avis des autres et en être dépendant.


Chez plus qu’un job, nous vous permettons de prendre rendez-vous avec une psychologue du travail qui saura vos guider et vous donner des outils pour parvenir à affirmer vos projets face aux autres.








7 vues0 commentaire