Les 6 conseils de base pour retrouver un bon sommeil

Je ne sais pas pour vous, mais moi, quand je traverse des périodes de turbulence dans ma vie, je dors mal.

Le stress se répercute sur mon sommeil, et si je suis très stressée, j’ai du mal à m’endormir alors que je me réveille très tôt lorsque je suis angoissée.

L’été arrive avec peut-être la possibilité de prendre des vacances et de se reposer.

Dans ce programme, en numéro un figure le sommeil. De bonnes nuits pour de bonnes journée. Alors si vous êtes comme moi, stressé-e et fatigué-e, prenez soin de vos nuits.

Le sommeil est un processus fragile et lorsque l’on dort mal, il est souvent utile de modifier son mode de vie pour retrouver un bon sommeil. Il est souvent nécessaire de faire quelques réglages la journée, car pour bien dormir, il faut aborder la nuit détendu et c’est en améliorant la qualité de vos journées, que vous augmenterez la qualité de vos nuits. Si vous laissez les insomnies s’installer, le stress augmentant, votre sommeil est de moins bonne qualité.

Les 6 conseils de base


Je vais revenir sur les essentiels du sommeil, en commençant par des solutions simples qui reposent sur le processus physiologique du sommeil. Connaître le bon fonctionnement du corps humain et adapter son mode de vie à ses besoins naturels est un gage de santé.

L’objectif est d’améliorer progressivement la qualité et la quantité de votre sommeil.


1. La régularité


C’est la règle la plus importante. Tout d’abord, gardez votre rythme de vie habituel et ne décalez pas vos horaires de lever et de coucher, car cela va perturber vos cycles de sommeil. Nous avons une horloge interne qui contrôle les heures de veille et de sommeil, il est important de respecter son rythme, en gardant le même en semaine comme le week-end.

Le sommeil le plus réparateur étant celui de la première partie de la nuit, évitez de rester éveillé jusqu’à 2 heures du matin.


2. La température

Il est difficile de trouver le sommeil quand il fait trop chaud dans une pièce, et c’est préférable de dormir dans une pièce fraiche, l’idéal étant autour de 18° c.


3. L'obscurité


Lorsque la lumière baisse, le corps secrète de la mélatonine. L’envie de dormir est donc liée à l’intensité lumineuse et c’est aidant de dormir dans une pièce obscure. Il est difficile de trouver l’obscurité parfaite dans nos villes mais vous pouvez utiliser un masque de nuit pour vous protéger de la lumière.


4. Sortir du lit


Après 25 minutes d’éveil, ne restez pas au lit et faites autre chose. Le cerveau associe le lit et le sommeil et il est important de garder ce lien évident entre votre lit et un sommeil sain et réparateur. Si ce lien est brouillé, le cerveau pourrait perdre cette association et vous auriez du mal à trouver le sommeil.


5. Excitants et alcool


Ils sont bien sûr à éviter l’après-midi et en soirée.


6. La routine de soirée



La qualité du sommeil dépend très largement de la détente de la journée, et si vous allez vous coucher dans un état de stress, il y a de fortes chances que vous ayez du mal à vous endormir.

Mettez-vous dans une habitude de détente une heure avant d’aller au lit, afin d’envoyer à votre cerveau un message de relaxation et de sommeil. Pour trouver la bonne routine, vous pouvez chercher ce qui vous convient et trouver la manière la plus appropriée de vous mettre dans de bonnes dispositions pour vous endormir.

Si vous êtes tendu, essayez des techniques de relaxation pour apprendre à évacuer les tensions qui perturbent votre sommeil.

Si vous êtes sujet à des insomnies transitoires, essayez de prendre ces moments avec recul, car même si c’est très inconfortable, même si les journées sont ensuite longues, vous êtes confronté à une difficulté transitoire qui va se résoudre. Si vous êtes dans une période de changement ou de stress, vous pouvez donner un sens à cette tension qui perturbe vos nuits, vous savez pourquoi vous dormez mal et aussi que cela ne durera pas.

Reposez-vous la journée et lorsque vous n’en pouvez plus, allongez-vous une heure au calme, isolez-vous si c’est nécessaire, même sans dormir, ça redonne un peu d’énergie pour affronter le reste de la journée. Si vous êtes fatigué, soyez doux avec vous-même et accordez-vous le droit de ne pas être au top, oubliez vos exigences habituelles et ne culpabilisez pas de cela.

Si vos difficultés persistent au-delà de plusieurs semaines, alors il sera nécessaire de consulter un médecin et d’en chercher les causes.

Ces conseils sont appropriés aux personnes n’ayant pas de troubles du sommeils importants. Si vous êtes confronté à de plus graves difficultés, ces conseils ne suffiront pas toujours.



1 vue0 commentaire