Comment profiter des vacances pour y voir plus clair dans votre vie ?


Trouver de la lucidité


Les vacances offrent un temps de pause propice à la lucidité,

Avec un rythme moins cadré, une disponibilité à soi plus grande, on serait plus à même de regarder la vérité en face.

Qu’est ce qui permet cette lucidité et surtout, comment la favoriser ?


Sortir des injonctions


Pour commencer, fuyons la to do list en vacances et oublions l’injonction de « passer de bonnes vacances », lâcher prise et ne pas avoir trop d’attentes, c’est la meilleure manière de se sentir en vacances. On se projette tout le temps, on anticipe, on planifie, on contrôle. Ici c’est le contraire, on s’ouvre à tous els possibles et on laisse les choses arriver, avec bienveillance et gratitude, dans une large acceptation de tout ce qui peut arriver.


Laisser les choses arriver


C’est la rencontre de l’inattendu qui nous permettra de nous ouvrir à autre chose. Il faut oublier nos attentes pour nous rendre disponible à l’imprévu et laisser le hasard se produire.

C’est l’été, quand on sort de notre cadre habituel, qu’on peut comprendre quels sont nos besoins réels. Le reste de l’année, nous sommes trop ancrés dans des automatismes pour ressentir pleinement nos besoins.


Changer son rapport au temps


Ralentir vient apaiser nos émotions, et nous rend plus disponible aux autres et au monde. Le rythme ralenti des vacances agit comme un anti-stress remarquable. Oublions les horaires, arrêtons la course contre la montre et prenons le temps de vivre. C’est le fait de décélérer qui nous fait tellement de bien. On se rend compte alors que notre rapport au temps dysfonctionne, à vivre pressé, dans une impatience continuelle, on s’enferme dans des bulles de stress qui nous détourne de l’essentiel.


Libérer son corps


Les vacances donnent l’occasion d’être plus actif. Habitués que nous sommes à une vie sédentaire et aseptisée, nous ne sortons plus de chez nous, n’allons pas souvent dans la nature et au contact des éléments. Nous perdons l’habitude d’utiliser nos sens.

L’été, le corps se met en mouvement, on augmente ses perceptions, ses ressentis, activer son corps et ses sensation agit comme une régulation émotionnelle naturelle. On retrouve un corps tout puissant et on libère son énergie créatrice.


Découvrir et vagabonder


L’été donne l’occasion de découvrir de nouveaux paysages et de rencontrer des personnes. Cette découverte créent les conditions propices à la prise de conscience. La marche itinérante est une merveilleuse occasion de se préparer à un voyage intérieur autant qu’extérieur, de sortir de ses habitudes, de se confronter à l’incertitude, à l’inconnu, de se mettre à l’épreuve. Cela permet d’apprendre à se connaitre dans un autre contexte et de voir des choses en soi que l’on ne connait pas.

La marche a un pouvoir relaxant puissant. Je peux en témoigner, c‘est une de mes activités favorites quand j’ai du temps. L’action permet de se libérer de l’angoisse et par son rythme lent et régulier, la marche vient apaiser nos états émotionnels. Quand on marche, on avance et cette mobilité est très riche, elle permet de déplacer le regarde et de libérer ses pensées, les regarder défiler, … c’est ça le vagabondage. Retrouver sa liberté, de déambuler, de penser, d’inventer sa vie.

On pose alors un regard neuf sur ce que l’on ne voyait pas, la créativité se développe quand on s’offre ainsi un espace de liberté.


S’émerveiller de la nature


Ce voyage permet de se reconnecter au vivant et de développer sa conscience écologique. S’immerger dans la nature et s’émerveiller, c’est peut-être la meilleure manière d’avoir un déclic.


Contempler


Etant une grand adepte de la marche en itinérance, lorsque je pars plusieurs jours dans un nouvel endroit, j’adopte un mode de vie contemplatif et je me plonge dans une vie dont le sens serait de contempler le monde en marchant. Le but devient celui-ci : voir la beauté du monde et s’en nourrir, se connecter pleinement à cette beauté. Sans chercher à posséder, à aller au-devant, au-delà, juste contempler ce qui est là, dans l’ici et maintenant. Se poser et ressentir : voir, écouter, sentir, toucher, gouter. Pour se sentir vivant et présent au monde.

Nous vous souhaitons de merveilleuses vacances, propice à l’apaisement, le ressourcement et l’écoute de soi.

Que l’été vous accompagne dans votre transformation , en vous permettant d’ être présent à vous-même.


"Il existe un curieux paradoxe: quand je m'accepte tel que je suis, je peux alors changer."

Carl Rogers, Psychologue humaniste






16 vues0 commentaire