Réussir un changement de vie, les transformations personnelles nécessaires


Vous faites peut-être partie de ces milliers de personnes qui sont en quête de sens, à la recherche d’un nouvel équilibre avec leur vie personnelle et songent à une reconversion ?

Dans cet article, je présente ce qui se passe en vous lorsque vous vous engagez dans le changement.

Il s’agit de décrire ce dont on ne parle jamais, le processus interne et profond qui opère, avant que le changement ne soit visible. Dans tout changement, c’est bien une transformation personnelle qui se met en œuvre et vous conduit un jour à changer de voie, de vie.

Imaginez-vous dans ce nouveau « vous », celui que vous rêvez de devenir, majoritairement vous, et quelqu’un d’autre aussi, ce nouvel être que vous envisagez de devenir, pour pouvoir changer votre vie.

Vous y êtes ? regardons ce qui s’est passé.

Je vais vous parler des changements professionnels car c’est le contexte que je connais le mieux, vous verrez que ces conseils sont transposables si vous visez d’autres changements.


1. Vous êtes prêt à passer à l’action


Vous avez bien réfléchi, beaucoup travaillé et vous voilà avec un beau projet. Plus encore, vous être prêt à passer à l’action et à vous lancer dans sa réalisation.

Cela ne s’est pas fait en une seule étape et en remontant le chemin parcouru, on se rend compte que vous avez franchi de multiples étapes qui vous ont permis d’agir.


2. Vous avez libéré vos capacités d’action


Un changement, c’est une série de petites transitions dans laquelle la personne apprend à dépasser ses propres limites.

A se focaliser trop sur l’objectif, on en oublie l’essentiel. L’essentiel c’est VOUS et c’est à vous de jouer. Oui mais, …, que ferez-vous si vous êtes assailli-e de questions, tiraillé-e et bloqué-e sur la ligne de départ ?

Alors prenez soin de vous pour trouver ce dont vous avez besoin pour vous engager, avancer dans le brouillard, persévérer face à l’adversité, vous mobiliser pleinement dans votre objectif, autrement dit, préparez-vous à renforcer votre capacité à agir.

Vous avez travaillé sur vous-même, déblayé tout ce qui fait obstacle pour avancer, qui sont souvent des peurs ou des croyances. Grace à cela, vous pouvez vous projeter dans une nouvelle situation.


3. Vous avez décalé votre manière de penser


Soyons lucide, parmi les aspirants à la reconversion professionnelle, tout le monde ne changera pas du tout au tout de métier car ça n’est pas envisageable pour tous de reprendre une formation, quitter une sécurité, réapprendre un nouveau métier.

Vous aurez à bien poser votre réflexion pour pouvoir l’élargir et aller au-delà du choix binaire « je change ou je ne change pas ? ». Vous ne pouvez pas répondre à cette question qui vous met au pied d’un mur trop haut, alors évacuez la et revenez à ce qui aujourd’hui est important et accessible. Peut-être avez-vous surtout besoin de développer vos compétences, de travailler autrement, de collaborer davantage ou de vous investir pour une autre structure, ayant une finalité différente ?

Et alors la réflexion peut commencer et les idées émergent : « Et si je prenais un temps partiel pour développer une autre activité en parallèle ? ». « Et si je changeais de poste pour en prendre un qui me permettra de développer un réseau professionnel ? ». « Et si je testais mon projet le samedi matin, dans cette épicerie solidaire, je verrai si ça me plait ? ». On appelle ceux qui font cela les slasheurs.


4. Vous avez trouvé des compromis


Vous avez mis de côté votre objectif initialpour faire émerger des solutions, plus ou moins transitoires qui permettent de sortir du statut quo et de commencer à construire votre avenir pas à pas.

Changez d’angle de vue ! Pour certains, réduire son temps de travail, intégrer un groupe projet, se former ou même s’engager dans une association sont des leviers qui ne révolutionnent pas tout mais permettent de retrouver de la motivation et d’avancer. Il se peut que cette aventure vous amène à la décision de ne pas changer de job : la personne revoit ses priorités pour s’adapter à son contexte. Ça marche aussi. Et c’est tant mieux !


5. Vous avez testé, agi


Privilégiez la méthode expériencielle qui consiste à tester, réajuster, re-tester, jusqu’à l’atteinte de l’objectif .

Et oui, l’objectif comporte plein de sous objectifs et apprenez à avancer d’étape en étape, c’est plus facile. Construire un projet commence par le fait de rencontrer les bonnes personnes, être inspiré, travailler sur sa communication pour convaincre, faire grandir de petites idées, monter des projets, essayer, renoncer et recommencer. Réfléchissez aux petites étapes accessibles et réversibles, qui vous permettront d’avancer sans tout basculer du jour au lendemain et d’ajuster en route.


6. Vous avez appris à vous connaître


Cette belle transition vous aura permis de mieux vous connaître, révéler vos forces, vos réussites, vos qualités et vos limites.

Votre changement démarre dans votre esprit mais tout ne se passe pas au niveau de la tête.

Privilégiez les méthodes inspirantes qui vous aideront à faire émerger des idées.

La créativité est à la portée de tous. Ne négligez pas votre corps qui accompagne forcément votre réflexion, faites circulez l’énergie, marchez, nagez, mettez tous vos sens en éveil. Ecoutez à vos émotions et accueillez ce qu’elle ont à vous dire.


7. Vous avez misé sur vos forces


Vous voilà prêt à avancer, alors allez-y ! Vous ne réussirez pas tout ce que vous entreprendrez mais vous rencontrez le succès tôt ou tard. C’est fou comme ça fait du bien. Grâce à cette réussite, vous avez développé vos capacités, renforcé votre estime de soi, votre confiance et votre initiative. Et vous avez la force de continuer. C’est un cercle vertueux. Plus vous agissez, plus vous réussissez, et plus vous gagnez la confiance qui vous permettra d’agir à nouveau.


8. Vous voilà au milieu du gué et vous avez apprivoisé l’incertitude


Changer, c’est développer ses aptitudes à choisir, décider et agir, renforcer son autonomie pour naviguer dans l’incertitude avec plus de sérénité, moins d’inconfort. Acceptez le risque, il fait partie du voyage. Vous franchirez les obstacles. en vous appuyant sur ses forces.


Que se passe-t-il à la fin ?


Vous voilà engagé dans le changement, et comme je le dis souvent à ceux que j’accompagne, n’ayez crainte, cela vous mènera bien quelque part. Ayez confiance et croyez en vous !




27 vues0 commentaire