Les 4 erreurs à éviter dans une transition professionnelle

1. Avoir des objectifs bien supérieurs aux moyens disponibles pour les atteindre


Il est utopique d’envisager une reconversion professionnelle sans prendre de risque ou de voir baisser son salaire.

L’aboutissement d’une réorientation professionnelle dépend bien évidemment des objectifs que l’on se fixe mais aussi des moyens que l’on est prêt à se donner. Soyons d’accord, il est important de rêver et d’imaginer les possibles, à travers un métier idéal, c’est ce qui vous fait avancer.

Les rêves nourrissent notre imaginaire, nos projets et nous donnent l’envie et l’énergie du changement. On peut rêver d’un métier « coup de cœur », celui de devenir artisan, de travailler dans le secteur de l’écologie, dans l’enseignement, le social etc. … Tout cela est certainement possible si vous y croyez, et que vous êtes prêt à faire des efforts pour y accéder. Avant que le métier d’enseignant, ou d’artisan ne devienne une activité principale et une source de revenus pérenne, vous aurez à faire des concessions, autrement dit vous devrez vous donner certains moyens, que ce soit en temps, en argent, en effort d’apprentissages etc.

Alors si vous réfléchissez à une réorientation, après vous être interrogé sur les métiers possibles, interrogez-vous aussi sur les conditions envisageables de ce changement, comme par exemple :

- A quelle condition puis je reprendre une formation et sur quelle durée ?

- A quelle condition puis je baisser mon salaire ?

- A quelle condition puis je prendre le temps de rechercher un nouvel emploi ?

- A quelle condition puis je réaménager mon équilibre vie personnelle / vie professionnelle ?

- Quel temps vais-je pouvoir consacrer à la conduite de mon projet de reconversion

- Quel niveau d’incertitude (inévitable dans tout processus de changement) puis je accepter ?

Envisager les conditions de réalisation, en prendre conscience et les lister vous permet de définir ce qui est acceptable et possible pour vous, avant de vous engager dans une reconversion.

Cela vous permettra d’ajuster vos projets à vos possibilités et de cibler des pistes réalistes. Vous gagnerez ainsi du temps.


2. Vouloir aller vite


Un changement prend du temps, de l’énergie et comporte des périodes de doute, et de réflexion. Prenez le temps de construire votre projet et de le valider, étape par étape. Cela ne s’improvise pas et vous demandera de vous y préparer, psychologiquement, comme matériellement. Nous vous conseillons la stratégie des petits pas, qui vous permet d’avancer à votre allure, d’observer les résultats de vos actions et d’ajuster chaque étape. Privilégiez autant que possible les décisions réversibles. Il est plus facile d’avancer quand on sait que l’on pourra revenir en arrière et que ses décisions ne sont pas toutes définitives, que l’on peut tester, avancer, ajuster, revoir ses objectifs. Considérer ses initiatives comme des essais permet de baisser son niveau d’exigence, et l’enjeu que l’on met dans un projet, en l’envisageant plus comme une hypothèse à confirmer que comme un choix irréversible. Vous serez ainsi plus serein dans cette transition, et plus à même de la mener à bout, avec succès.


3. Penser qu’une transition professionnelle se réussit sans effort


Quoique vous fassiez, il y aura forcément des doutes, des découragements, des retours en arrière et des impasses. Vous aurez forcément, à un moment ou un autre, l’impression de vous éparpiller, d’aller dans tous les sens, et que vous ne savez plus ni ce que vous voulez, ni où vous en êtes.

Un changement professionnel se présente comme une étape importante de transformation intérieure, qui vous amènera à redéfinir vos priorités, vos motivations, vos valeurs. Vous allez vous interroger sur ce qui est essentiel pour vous, et faire des choix. Cela ne se fait pas d’un seul trait, sans questionnement, ni introspection. Prenez le temps de conduire cette réflexion personnelle, elle vous guidera dans tous vos choix.

4. Penser que vous allez enfin trouver l’idée miraculeuse de métier à laquelle vous n’aviez jamais pensé


Au risque de décevoir certaines personnes, sachez qu’il n’existe pas un métier correspondant à une personne, et le bilan permet rarement de découvrir LE métier pour lequel vous êtes fait, et auquel vous n’aviez jamais pensé…

Le choix d’un métier résulte d’une réflexion, d’une prise de décision, c’est un processus dans lequel vous allez vous investir et qui vous permettra d’arriver à un résultat. Il n’y aura pas de révélation instantanée, pas de boule de cristal, ni de logique divinatoire dans tout ça. Nous utilisons des tests qui vous apporteront des éléments, venant confirmer ou compléter ce que vous savez déjà. Ce sont des éléments supplémentaires, qui ne remplacent jamais une véritable réflexion.

Il n’existe pas un seul métier correspondant à une personne, ni un individu fait pour n’exercer qu’un seul métier.

Le choix d’une profession correspond à un arbitrage entre ses compétences, ses motivations, ses diplômes, ses expériences, ses besoins financiers, ses contraintes personnelles et les opportunités du marché.

On choisit un métier à l’issue d’une réflexion dans laquelle on va croiser tous ces éléments, pour trouver le meilleur équilibre entre ses souhaits et ses possibilités. Chaque décision est donc le fruit d’une réflexion personnelle, dans laquelle on pèse chaque élément par rapport à un autre, comme une équation unique et personnelle. Vous comprenez aisément qu’aucun test ni outil ne puisse se substituer à cette réflexion individuelle, pour vous apporter un résultat miraculeux. En d’autres termes, chacun de nous peut occuper certains métiers, et ses choix, ses possibilités et les opportunités de la vie font que nous prenons une voie, plutôt qu’une autre.

L’accompagnement d’un professionnel vous permettra de mettre à plat tous ces éléments pour définir clairement vos objectifs et prendre la meilleure décision.

Nous avons l’habitude de vous accompagner dans ces choix complexes et nous vous aidons dans vos prises de décision.

Et si c’était le moment pour avancer sur vos projets professionnels ?



2 vues0 commentaire